« La fête de Pâques est une vraie joie »

Article paru dans le Bien public du 26/03/2016

Le père Vincent Sauer, 40 ans, est curé de la paroisse d’Is-sur-Tille-Grancey.

Le père Vincent Sauer, 40 ans, est curé de la paroisse d’Is-sur-Tille-Grancey.

À la veille de la fête de Pâques, le père Vincent Sauer, curé d’Is-sur-Tille, s’apprête à vivre, comme tous les ans, des moments forts. Il explique pourquoi.
Un vrai “marathon”. En ce début de printemps, la semaine précédant Pâques est l’une des plus chargées de l’année. Depuis quelques jours, le père Vincent Sauer, dynamique curé de la paroisse d’Is-sur-Tille, ne touche plus terre, ou presque. Rappelons que le territoire de sa paroisse s’étend jusqu’à Grancey-le-Château et compte trente-trois clochers. Avec la messe chrismale à Dijon, un office le jeudi, un autre le vendredi, la veillée pascale ce samedi soir et la messe de Pâques ce dimanche, sans compter les confessions qui ne manquent pas, il vaut mieux être en forme pour tous ces rendez-vous spirituels.

« Il appelle des gens, et ces gens répondent »

Cela tombe bien, de l’énergie, le père Sauer, 40 ans, en a à revendre. Avec ce sourire qui ne quitte pas ses lèvres, il explique : « Il faut savoir que pour un prêtre, la fête de Pâques, où l’on célèbre la résurrection du Christ, est une joie immense. Depuis que Jésus est sorti du tombeau, on sait que c’est la vie qui aura le dernier mot, qu’on est tous appelés à la vie éternelle. Le signe très fort dans lequel on voit qu’il est toujours vivant, c’est qu’il appelle des gens, et que ces gens répondent… À Is-sur-Tille, comme partout dans le monde. » Le prêtre souligne que samedi soir, ainsi que pendant la messe de Pâques, « cinq adultes et deux enfants seront baptisés dans la paroisse ». Le père Vincent Sauer, trouve « un troisième et dernier motif de joie » dans la fête de demain. Il précise : « Je vois revenir à Dieu beaucoup de personnes en ce moment, dans le sacrement de réconciliation. Elles y vivent une vraie libération, un vrai apaisement. Une vraie résurrection. Et elles repartent avec le sourire. »

« Il faut savoir que pour un prêtre, la fête de Pâques, où l’on célèbre la résurrection du Christ, est une joie immense. » - Vincent Sauer, curé d’Is-sur-Tille

Des offices et une messe très suivis
« Chaque année, il y a beaucoup de monde à la veillée pascale, le samedi soir, et à la messe de Pâques, le dimanche matin », lance le père Vincent Sauer, qui vit sa troisième fête de Pâques à Is-sur-Tille. Le curé indique que ces événements sont l’occasion pour ses paroissiens qui vivent dans trente-trois communes « de se retrouver et de prier ensemble ». La veillée pascale, ou vigile, se tiendra, samedi soir, à 21 heures à Saulx-le-Duc. Demain dimanche, trois messes seront célébrées : à 9h30, à Moloy ; à 11 heures, à Is-sur-Tille et à 11 heures, à Til-Châtel.

Nicolas Rouillard

Télécharger l'article au format pdf