Oratoire de Dijon.

Proposition des prêtres de l’Oratoire de Dijon.

Comment vivre ce temps de confinement
de façon spirituelle et solidaire ?
Une proposition des Pères de l’Oratoire de Dijon

 

« Il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance » (1 Th 4, 13)

Les dispositions sanitaires concernant l’épidémie du COVID-19 ont amené des contraintes très fortes et inédites. Elles visent à freiner la propagation de la contagion, en réduisant les occasions de contact physique. Elle inaugurent une période incertaine tant sur son contenu que sur sa durée. Comment le vivre ?
Les Pères de l’Oratoire, pour leur part, vous proposent quelques éléments pour vivre spirituellement un temps de confinement, auquel il nous faut consentir pour le bien de tous. Ce consentement peut devenir un vrai effort de Carême pour cette année.

 

Sanctifier le dimanche, mais aussi chaque jour en prenant un temps pour lire chez soi, seul, en famille, les lectures de la messe. Nos revues liturgiques (Prions en Eglise, Magnificat, Parole et prière) nous sont précieuses.
Les cloches de nos églises continuent de sonner, nous pouvons quelquefois apercevoir leur clocher. L’adoration en esprit et vérité, la communion spirituelle avec le Dieu Emmanuel, Dieu-avec-nous présent dans l’Eucharistie de nos tabernacles, est toujours possible en restant chez soi.
Sachez que vos prêtres, qui célèbrent la messe en privé chaque jour, y présentent toutes vos intentions.
On peut suivre, le dimanche ou en semaine, la messe télévisée à la TV, à la Radio ou sur Internet :

A la Radio A la Télévision Sur Internet
Sur France Culture à 10h
Sur RCF Bourgogne
Sur KTO TV à 18h30
Sur France 2 à 11h
Sur KTO TV à 18h30 : https://www.ktotv.com/emissions/direct
Sur France 2 à 11h : https://www.france.tv/france-2/direct.html
Sur la chaîne Youtube du Vatican : https://www.youtube.com/user/vatican

 

Un Carême qui continue plus que jamais. Outre nos propres lectures, des méditations quotidiennes ou hebdomadaires sont disponibles sur Internet :

 

Nous pouvons rester en lien spirituel et solidaire les uns avec les autres. Le confinement permet toujours des relations : nous pouvons nous écrire, nous téléphoner pour prendre et échanger des nouvelles ; nous pouvons entretenir les relations avec les personnes âgées, isolées ou malades (comment vont-ils ? de quoi ont-elles besoin ? qui leur fait leurs courses ?).